Thomas Ouellet Fredericks Artist / Programmer / Teacher

tof@tofstuff.com

Tvestroy

2006

Live performance

Co-author with Danny Perreault.

Mapping Festival (Geneva), STRP (Eindhoven), Nemo (Paris), RIAM (Marseille), Champs électiques (Ottawa), Elektra (Montreal), L'oeuvre ouverte (Montreal). Made in NY Media Center by IFP (New-York).


http://tvestroy.danslchamp.org/



“This is the voice of Vrillon, a representative of the Ashtar Galactic Command, speaking to you.” Thus starts Tvestroy, whose disturbing introduction featuring text scrolling in the centre of the screen and a synthetic voiceover references an event rare for its time: the 1977 hacking of a British television network by an “extraterrestrial intelligence.” Commander Vrillon warns the human race of an imminent invasion, saying it’s our last chance to divest ourselves of weapons of mass destruction and stop following false prophets who suck away “the energy you call money.” The media hijacking is followed by the SMPTE colour bars used in analogue NTSC television to signify technical difficulties. The image then dissolves into pixels before turning into a rhythmic composition of hypnotic geometric forms that, animated in succession, suggest the seizure of the airwaves by an extraterrestrial intelligence.

Presented on 3 screens and 9 CRT televisions, Tvestroy is an experimentation of the link between image and sound. Generated from the same source, sounds and images are not only in synch — they emerge concurrently. The sound IS the image. This hypnotic and heavy "electrovideoacoustic" work engulfs the audience in an environment made up of geometrical abstractions and de-structured rhythmic phrases way beyond any compromise.



(fr)

La pièce Tvestroy débute sur une narration intrigante : «This is the voice of Vrillon a representative of the Ashtar Galactic Command speaking to you». Cette introduction inquiétante, dans laquelle un texte défile au centre des écrans, accompagné d'une voix synthétique, évoque l'un des rares piratages en 1977 d’une chaîne de télévision du Royaume­ Uni par une «intelligence extraterrestre».

Le commandant Vrillon semonce les humains d'une mise en garde d'invasion imminente. C'est leur dernière chance de se débarrasser de leurs armes de destruction et de cesser de suivre des faux prophètes, qui volent leur énergie, celle­-ci étant selon Vrillon, ce qu'ils nomment « l'argent ».

Cette intrusion médiatique, est suivie d'un « écran de code­-barres », image typique et iconique des pannes techniques au temps de la télévision analogique NTSC. L'image se pixelise pour ensuite se transformer en une composition rythmée de formes géométriques hypnotisantes qui s’animent et se succèdent, suggérant la prise des ondes de par une intelligence d’outre-monde.

Présenté sur triple écran ainsi qu’à partir d’une série de téléviseurs à tubes cathodiques, Tvestroy expérimente les liens entre la matière visuelle et sonore dans leur radicalité potentielle. Générés depuis la même source, le son et l'image ne sont pas seulement synchronisés l'un avec l'autre mais émergent simultanément : le son est l'image. Hypnotique et entêtante, cette œuvre «électrovidéaoacoustique» plonge l’auditoire dans un environnement d’abstractions géométriques et de rythmiques déstructurées, loin des compromis.




Videos



Images
Tvestroy Tvestroy Tvestroy Tvestroy Tvestroy Tvestroy Tvestroy Tvestroy Tvestroy Tvestroy Tvestroy Tvestroy Tvestroy Tvestroy Tvestroy Tvestroy Tvestroy